top of page
  • Photo du rédacteurAnne-Charlotte

Mettre à distance ses acouphènes grâce à la Sophrologie

Dernière mise à jour : 17 mai



Les acouphènes touchent environ 15% de la population française, concernent toutes les tranches d'âge et peuvent se révéler plus ou moins invalidants selon la perception qu'en ont les personnes qui en sont affectées. Personnellement, je reçois de plus en plus de personnes qui souffrent d'acouphènes et, lorsque je leur demande comment ils perçoivent ce bruit parasite qu'eux seuls peuvent entendre, et qui n'est pas généré par un stimuli extérieur, leur réponse varie : cela va du tintement à un sifflement plus ou moins aigu, ou encore à un bruit de radio qui grésille, de cocotte-minute, ou bien des bourdonnements, des chuintements, etc.


Les causes de cette gêne auditive qui provient d'un dysfonctionnement du système nerveux auditif sont multiples : expositions répétées à un volume sonore trop important lors de concerts, en boîte de nuit ou au travail, port du casque pour écouter de la musique, vieillesse, choc émotionnel, otites, prise de certains médicaments ototoxiques. Quant aux conséquences, elles peuvent aller de la simple gêne à du stress, une forte anxiété, des troubles du sommeil, de la fatigue, une irritabilité quotidienne, un retrait social, et peuvent même conduire à la dépression tant la souffrance peut se révéler insupportable et altérer son rapport aux autres et au monde.


J'ai eu la chance de m'entretenir avec plusieurs ORL lorsque j'ai passé ma spécialisation "Acouphènes". Quasiment tous m'ont affirmé qu'ils n'étaient pas du tout étonnés de l'expansion du nombre de gens touchés par les acouphènes, dans une société bouillonnante où le bruit tous azimuts, la frénésie ambiante et le stress ne cessent de gagner du terrain. Tous également m'ont tenu un discours très positif sur les vertus de la Sophrologie dans le parcours de soins d'une personne en proie aux acouphènes. A ce sujet, je conseille vivement à toute personne souhaitant me rencontrer de consulter en 1er lieu un ORL, afin de connaître les origines de l'acouphène, ses causes, et ainsi adapter par la suite mon protocole.


Outre certains traitement proposés comme les médicaments ou prothèses auditives, la Sophrologie est de plus en plus recommandée par bon nombre de médecins et permet au sujet acouphénique de retrouver un mieux-être au quotidien et d'en devenir l'acteur en développant une certaine tolérance, voire une tolérance certaine, au bruit parasite. Il est très important dans un parcours d'accompagnement en Sophrologie de casser le cercle vicieux stress/acouphènes puisque en effet, les personnes touchées par cette gêne ressentent très souvent du stress lors de son apparition (et après), et vont par conséquent avoir tendance à focaliser leur attention dessus, à avoir des pensées obsédantes, ce qui ne va qu'amplifier la sensation de bruit dans l'oreille. L'anxiété, le stress, peuvent être à l'origine de l'acouphène et le fait de redouter sa prochaine apparition ne fait qu'exacerber le problème.


Grâce à des exercices répétés qui reposent sur la respiration contrôlée, la décontraction musculaire et la visualisation positive, la personne acouphénique va apprendre à se détendre, à évacuer ses tensions, à mettre à distance sa gêne pour justement défocaliser ses pensées et se concentrer sur d'autres choses plus agréables. L'intention étant, progressivement, de devenir indifférent(e) au bruit de l'acouphène en réduisant, puis en se libérant de la charge émotionnelle qui y est associée. En d'autres mots, l'acouphène est là mais la personne n'y prête plus attention, elle apprend peu à peu à s'en détacher et à reprendre une vie plus apaisée avec des interactions sociales de meilleure qualité. A chacun des accompagnements que j'ai effectués, j'ai remarqué que plus la personne était détendue, moins elle entendait ses acouphènes. Ce sont surtout et plus concrètement les personnes accompagnées qui, sourire aux lèvres, m'ont rapporté ce lien évident entre la moindre perception de la gêne et leur état de relâchement. Donc détente et lâcher-prise +++ !


Spécialisée dans la prise en charge par la Sophrologie des acouphènes, je serai ravie de vous rencontrer pour vous aider à mieux vivre vos acouphènes et à vous accompagner sur le chemin de la sérénité retrouvée. A bientôt ! Anne-Charlotte

105 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page
Retrouvez Anne-Charlotte ROBERT sur Resalib : annuaire, référencement et prise de rendez-vous pour les Sophrologues